La pratique d’un sport quotidien, même si cela est louable, ne fait pas forcément de soi, un sportif professionnel. Pour obtenir ce statut, il faut que quelques conditions soient réunies. Ces termes sont régis par la loi. D’autre part, le sport professionnel a également des exigences tacites. Pour précisions, des explications sur ce qu’est le professionnel.

Le sport professionnel et la fédération

La loi distingue le sport professionnel des autres catégories, comme le sport amateur, non en les définissant, mais en se penchant sur des caractéristiques. Pour y voir plus clair et comprendre ce qu’implique le sport professionnel, il faut savoir qu’il fait partie intégrante d’une fédération. Ce dernier régit les activités concernant les activités et les compétitions ; comme dans la détermination des athlètes et sportifs qui iront participer à une rencontre. Cette règlementation est surtout en vigueur pour les sports collectifs. Pour reconnaître le statut professionnel d’un sport, l’on peut se baser sur l’implication de l’État dans sa régulation. Il agit, au niveau de :

  • La structure, qu’elle soit nationale ou locale (ligues, sociétés ou clubs) ;
  • L’économie et le financement ;
  • Les formations ;
  • Les retransmissions.

Le sportif professionnel pour le sport professionnel

La professionnalisation du sport est effective, et un sport est désigné comme professionnel, lorsqu’il fait intervenir des sportifs professionnels. Ce qui veut dire, des « pratiquants » qui perçoivent un salaire apte à subvenir à ses besoins. Cette rémunération peut provenir du club auquel il appartient et/ou de ses sponsors. Si son revenu ne couvre pas ses dépenses, il sera qualifié de semi-professionnel.

Aussi, en tant que profession règlementée et légale, les « employeurs » travaillant dans le sport professionnel doivent mettre à portée de ses salariés, les dispositifs dont ils ont besoin. En contrepartie, les « salariés » devront se soumettre aux conditions édictées.

Les deux protagonistes seront tenus de respecter des règles qui figureront dans un contrat (contrat le plus souvent à durée déterminée).

Les exigences du sport professionnel

Si la nature du sport professionnel est encadrée par la loi, il existe des termes implicites qui, certes, ne sont pas exprimés clairement dans la législation, mais sont indissociables à ce type de pratique.

Aussi, dans le cadre de la professionnalisation du sport, le sportif devra s’entraîner pour améliorer ses performances. La fréquence de l’entrainement, sa teneur ainsi que toutes les obligations de l’athlète (et du club) doivent figurer dans le contrat.

A noter que le sportif professionnel, malgré les efforts qu’il doit fournir, n’est pas tenu de garantir les résultats.