Le banc de musculation est un appareil bien connu du grand public : qu’il soit un habitué des salles de sport ou non. Qui ne saurait pas reconnaître cette surface plane accompagnée de ses 2 supports pour barre ? Toutefois, si l’on n’est pas initié (ne serait-ce qu’un peu) à la musculation, il est difficile de savoir à quoi il sert réellement. Pour en savoir davantage sur ce « matériel », il faudra se demander à quoi il sert, à qui il est destiné et comment s’en servir de manière optimale.

Comment utiliser le banc de musculation ?

Comme son nom l’indique, le banc de musculation est orienté vers le travail des muscles. Selon les exercices effectués, on peut axer les séances sur le dos, les bi et triceps, les pectoraux ou encore les épaules.

Et selon les objectifs, on utilisera des accessoires ; car il est possible d’adapter, l’appareil de musculation selon son but et donc, selon les enchaînements à réaliser (chandelles, poulies, pupitres, etc.).

Qui devrait se servir du banc de musculation ?

Le banc de musculation est au service de tous : qu’il s’agisse de sportifs de haut niveau, d’amateurs ou de nouvelles personnes qui désirent s’essayer à une activité physique.

A la base, cet appareil est destiné à muscler le torse et les bras. Toutefois, le plus grand avantage de l’équipement est qu’il peut être équipé pour augmenter les difficultés et le nombre d’exercices. Grâce aux multiples possibilités, il sera faisable de cibler les zones du corps à travailler. En plus des biceps, des triceps, des pectoraux et autres parties du haut du corps, on peut aussi muscler le fessier.

Mais avant de se concentrer sur un ou des exercices, il faut savoir que l’outil peut aussi développer la force de son utilisateur sans pour autant augmenter son volume musculaire. A noter que l’inverse est également possible ; d’où l’importance du choix des exercices.

Que faire avec le banc de musculation ?

Quel que soit le nom de l’appareil de musculation, il ne pourra offrir au sportif le résultat escompter qu’après l’exécution de mouvements et d’enchaînements appropriés. A chaque objectif correspond une série d’exercices adaptée.

Pour les triceps

Lorsqu’on veut muscler ses triceps, il faudra :

  • Se positionner sur le côté du banc de musculation de sorte à lui tourner le dos ;
  • Poser ses paumes sur le bord de l’appareil ;
  • Plier doucement le bras et faire en sorte que le corps suive ;
  • Une fois l’avant-bras parallèle au banc, pousser sur les paumes ;
  • Réitérer le mouvement plusieurs fois.

Pour les pectoraux

Pour développer les pectoraux, rien de mieux que le grand classique du banc : le développé. Pour ce, plusieurs possibilités :

  • couché ou incliné ;
  • avec une barre ou des altères ;
  • écartés ;
  • en pull over ;

Pour le fessier

Devant l’appareil, les jambes légèrement écartées :

  • poser un pied au milieu du banc ;
  • s’appuyer sur la jambe placée sur le banc pour arriver à s’y tenir debout ;
  • lever l’autre genou et redescendre ;
  • recommencer toutes les opérations avec la seconde jambe comme appui.