Basketteur professionnel est une carrière de plus en plus envisagée par les jeunes passionnés et athlètes. Toutefois, beaucoup d’idées reçues et de manque d’informations les amènent à se fourvoyer sur ce qu’implique la profession. Beaucoup se heurtent alors à une désillusion ou à une incompréhension des démarches à effectuer. Pour une bonne préparation : commencer par comprendre les exigences du métier, puis, adopter la bonne attitude, continuer par une préparation physique intensive.

Être basketteur professionnel, c’est quoi : les tâches

Cela peut sembler couler de source, mais très peu de prétendants au statut de basketteur professionnel comprennent réellement ce que le métier demande. En effet, la participation aux matchs n’est pas la seule obligation du basketteur. D’ailleurs, même pour cette tâche, il lui faudra passer par de nombreuses étapes ; notamment par le recrutement d’un club. Pour ce, il sera obligé de disputer le plus de rencontres possible pour espérer se faire espérer.

Ses attributions ne se cantonnent pas à ses performances sur le terrain car devenir basketteur professionnel c’est également faire attention à sa santé et son image :

  • Une bonne hygiène de vie inclut l’alimentation, les conditions physiques et les temps de repos ; autant de paramètres à aligner sur les temps d’entraînement quotidien laborieux ;
  • Le basketteur lorsqu’il passe pro, doit se préoccuper de son attitude hors du terrain. Tout d’abord pour véhiculer une bonne image du club et aussi pour répondre aux demandes de ses sponsors. Dans cette optique, il sera également amené à participer à des interviews, des séances photos et autres opérations markéting.

Un basketteur professionnel, c’est qui : les qualités

Pour espérer une longue carrière pérenne, le basketteur professionnel doit disposer et développer de certaines qualités. L’athlète qui voudra vivre de sa passion devra :

  • Persévérer quelle que soit sa taille surtout qu’il n’est pas donné à tout le monde de faire plus de 2 mètres. D’ailleurs, la taille ne constitue pas un obstacle en soi si elle est compensée par une grande volonté de réussir ;
  • Se conformer à l’entraînement intensif auquel il sera soumis. Un entraînement de (presque) tous les instants ;
  • Supporter la pression sur le terrain et être capable d’être au mieux de sa forme en toute circonstances ;
  • Faire preuve d’adresse et de vivacité d’esprit ;
  • Être lucide sur la longévité d’une carrière de basketteur et se préparer en tout temps à une reconversion.

Le basketteur professionnel passe par où : les formations

Pour une infime partie des athlètes, devenir basketteur professionnel est le résultat d’efforts personnels sans passage dans des centres de formation.

Ce qu’il faut savoir c’est que ces cas sont extrêmement rares. Aujourd’hui, il est presque impératif d’intégrer, très jeune, un programme fait pour basketteur professionnel. Les clubs qui en proposent inculqueront toutes les techniques liées à la profession. Suivre ces cours particuliers est aussi un moyen sûr de se faire repérer.