L’escalade est une activité sportive très pratiquée par un bon nombre de personnes. Actuellement, il y a près de 35 millions d’individus qui la pratiquent dans le monde. C’est une pratique sportive qui consiste à avancer le long d’une paroi afin d’atteindre une destination qui se trouve en haut lieu d’un relief. Comme son principe l’indique, cette activité exige de la force et de l’endurance. Cette dernière correspond surtout à la résistance du grimpeur, ou de l’escaladeur, face aux efforts qu’il faut déployer pour atteindre le sommet.

Effectuez beaucoup d’exercices d’escalade

Pour mieux escalader et dans le but d’avoir plus d’habileté en technique escalade, il faut s’entraîner beaucoup en effectuant des activités de grimpe. En effet, vous devez accroître la fréquence de la pratique de séances afin de permettre à votre corps de s’habituer à la technique escalade. Plus votre corps est habitué aux grimpes, plus il résiste à l’escalade. Surtout, n’oubliez pas de faire des musculations régulières, notamment pour les bras et les jambes.

D’une manière plus scientifique, les exercices de grimpe aident votre organisme à supporter plus d’acide lactique. Ce dernier constitue un produit biologique clé qui peut diminuer la résistance de vos muscles. Ainsi, l’endurance en escalade vient en grimpant afin que votre organisme puisse mieux résister à ce type d’acide.

Assurez une bonne alimentation

Il est évident que la bonne alimentation est très indispensable pour que vous puissiez avoir plus d’endurance et mieux apprendre une technique escalade. Plus pratiquement, vous devez suivre un régime alimentaire convenable. En effet, les catégories d’aliments suivants doivent être souvent, voire toujours, présentes dans vos menus quotidiens :

  • Les aliments qui regorgent beaucoup de lipides :

Les lipides sont les nutriments qui apportent le plus d’énergie. La consommation de ces produits vous permet alors d’avoir plus d’endurance et de résistance. De plus, ils peuvent transporter certaines protéines dans le sang. Parmi les aliments qui sont riches en lipides, vous pouvez opter pour l’arachide ou le soja.

  • Les aliments qui contiennent assez de glucides :

Les glucides sont essentiels pour que votre corps, notamment vos muscles, puisse réserver des énergies d’une manière instantanée. Les aliments à base de farine (de blé, de riz ou de maïs) sont donc très favorables pour avoir plus de stock d’énergie.

  • L’eau et les sels minéraux :

80 % du corps humain est constitué par l’eau. Vous devez donc boire assez d’eau. Cette dernière permet aussi de mieux distribuer les nutriments dans votre organisme.

Ne négligez pas aussi les aliments qui regorgent beaucoup de sels minéraux.

Quelques astuces et exercices pratiques pour mieux endurer une escalade

Afin de mieux entretenir et améliorer votre endurance en grimpe, vous pouvez effectuer certains entraînements relatifs à la technique d’escalade. Ceux-ci peuvent, en effet, varier suivant le niveau que vous voulez atteindre et/ou que vous disposez déjà.

Ainsi, vous devez commencer par les répétitions faciles en grimpant dans des voies plus faciles. Vous devriez le faire sans repos, mais en prenant une récupération d’une à deux minutes. Dans cette optique, veuillez prendre 8 à 12 voies de 30 à 40 mouvements. Vous pouvez aussi opter pour les circuits faciles en boucle sur pan. Mais, dans ce cadre, vous ne devez effectuer que deux à quatre séries de mouvements.

Si vous disposez d’un niveau moyen en escalade, vous pouvez procéder à l’entraînement en « blocs liés » afin d’accroître votre résistance. En effet, vous allez lier plusieurs blocs et les escalader en grimpant puis en descendant suivant leurs successions. Tout en prenant une récupération de trois à cinq minutes après avoir entamé un bloc.

Si vous êtes déjà un peu plus avancé dans cette pratique sportive, vous pouvez directement procéder à un entraînement relatif aux voies plus longues.

Il s’agit de faire des parcours d’escalade plus longs, et dépasser petit à petit les distances maximales que vous avez déjà réalisées antérieurement. Le principe est de battre votre propre record.

La respiration et le mental, des choses à ne pas négliger

Bien évidemment, l’escalade n’est pas seulement une activité physique. Elle relève également d’un aspect mental et psychologique. Ce propos est même affirmé par le psychologue Eric de Léséleuc dans « L’escalade contemporaine : goût du risque ou passion de la…lecture ? (1998) ». Ce qui est logique puisque l’activité d’escalade nécessite de la stratégie et le grimpeur doit effectuer un choix à chaque prise et pour chaque mouvement.

En effet, le mental et l’exercice respiratoire permettent d’améliorer la technique escalade pour atteindre le sommet. Ils vous aident à avoir plus de concentration et à concevoir plus de lucidité face aux divers obstacles. De même, l’exercice respiratoire permet d’obtenir un niveau de mémorisation plus élevé. Or, toutes ces capacités sont nécessaires pour qu’un grimpeur puisse psychologiquement endurer une séance d’escalade. Ainsi, pour avoir plus d’endurance, vous devez régulièrement effectuer des exercices respiratoires et mentaux comme le yoga et la méditation.